Géographies imaginaires : un programme de recherche

Géographies imaginaires : le voyage-prétexte comme machine à penser est un programme de recherche externe de la MMSH (Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence), déposé en mai 2019 par Sylvie Requemora-Gros et Christine Gadrat-Ouerfelli.

Présentation succincte du projet :

Alors que le voyage est étudié depuis plus de vingt ans et qu’il a donné lieu à de nombreuses définitions théoriques qui ont élargi son champ d’interprétation, l’on s’est encore peu penché sur les « faux voyages », sinon sous d’autres angles que le voyage lui-même : l’angle rhétorique, argumentatif, politique, etc. Et si l’on revenait à tous ces « faux » voyages, pris comme symboles, prétextes, manière, schémas culturels et idéologiques, etc. ? et si l’on parvenait à les re-définir dans le champ littéraire comme un genre à part entière et non simplement comme voyage-fantaisie, en tant qu’il exprimerait un besoin littéraire fondamental ?

A toutes les époques, de l’Antiquité à nos jours, de nombreux genres littéraires se sont emparés de la forme du voyage pour raconter autre chose ou délivrer un discours particulier (didactique, philosophique, poétique, satirique…). Ces « faux » voyages, souvent et longtemps dénigrés, méritent au contraire d’être étudiés non seulement pour eux-mêmes, mais aussi en miroir des voyages « réels ».

L’équipe réunie autour de ce projet comprend à la fois des spécialistes du voyage, mais aussi des chercheurs travaillant sur d’autres formes littéraires. Il regroupe des historiens, des littéraires, des sociologues et conservateurs, sur le temps long (de l’Antiquité à l’époque contemporaine), et sur l’ensemble de l’espace méditerranéen.

Partenaires :

Partenaires d’Aix-Marseille : CIELAM, LA3M, CAER, LERMA, IREMAM, Bibliothèque Méjanes
Autres partenaires nationaux : CELIS/CRLV, AMERIBER, LEM, EPHE, SELVA
Partenaires internationaux : CIRVI